Accueil >> Symptômes et plaintes >> La béance vulvaire

La béance vulvaire

 

La béance vulvaire ou vaginale se définit par la perte de cohésion de la vulve, laissant le vagin ouvert, exposé à l'air. Elle est le plus souvent consécutive aux accouchements, qu'ils soient traumatiques ou non, mais peut également survenir après certaines chirurgies. Son risque de survenue est augmenté par un poids de naissance élevé, le nombre d'accouchements, la survenue d'une déchirure importante, l'absence de rééducation précoce du périnée.

La béance vulvaire se manifeste par différents symptomes : sensation de vagin trop large pendant les rapports, gaz vaginaux, bruits incongrus lors des rapports, sécheresse vaginale, infections urinaires ou vaginales répétées, signe de la piscine (perte de liquide plusieurs minutes après la sortie d'un bain), voire dyspareunies (douleurs pendant les rapports).

Chez certaines femmes, elle peut être très invalidante et altérer profondément la sexualité et la qualité de vie, d'autant plus qu'elle peut être associée à d'autres pathologies comme une incontinence urinaire d'effort ou un prolapsus (descente d'organe).

La béance vulvaire est toujours accessible à un traitement pour améliorer la qualité de vie de ces patientes et l'aspect esthétique local. Le choix du traitement varie en fonction de l'intensité de la gêne et de l'examen.